Bovins

Vache Armoricaine

Cette race très menacée résulte du croisement, au 19e siècle, entre la Bretonne Pie Rouge et la Froment du Léon avec la race anglaise Durham. Elle garde de la race bretonne une certaine rusticité mais l'apport de sang anglais a amélioré considérablement le format et la production laitière. À l'image de la Normande, l'Armoricaine est une race mixte (lait et viande).


Elle était surtout implantée dans le centre-Bretagne, des monts d'Arrée jusqu'à Pontivy et Loudéac. Malgré ses qualités, la race ne s'est jamais vraiment développée en dehors de son berceau d'origine.

Le déclin de l'Armoricaine trouve son origine dans le croisement systématique effectué, à partir des années 1950, avec la MRY (Meuse-Rhin-Yssel), la Hollandaise et la Rotbunt (Pie-rouge de Westphalie) pour former la Pie-rouge des plaines. L'effectif de la race, qui comptait près de 200 000 vaches en 1963, ne dépassait pas 250 femelles en 2012. 

 

Hauteur au garrot : 1,30 m à 1,40 m

Poids : 600 à 700 Kg pour une vache

 

 

 

 

Contact

Association des éleveurs de la race bovine Armoricaine

Yannick Coulomb

Kerguillé

29160 Crozon

Tél : 02 98 26 10 93

www.vache-armoricaine.org

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies - En savoir plus.