Le bocage

Vue aérienne à Betton, 2004

Vue aérienne à Betton, 2004

Le bocage a connu une forte érosion depuis le milieu du 19e siècle, par simple suppression des haies situées entre deux parcelles mitoyennes, réunies pour en faciliter l'exploitation.

Aujourd'hui, la structure du réseau conservé échappe le plus souvent à toute logique. Fruit d'un bras de fer entre le propriétaire et le fermier, conséquence d'une sensibilité très variable des agriculteurs à la présence d'arbres sur leur exploitation et de l'incapacité des pouvoirs publics à les convaincre, le bocage adopte une organisation anarchique. Ici, des parcelles étroites conservent leurs haies, tandis que les immenses parcelles voisines, situées en bas de pente, en sont quasiment dépourvues !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies - En savoir plus.