Matériaux locaux

Bauge érodée

Bauge érodée

Talensac, 18e siècle

 

Suivant la composition locale de la terre, le mur va offrir une résistance variable à l'érosion, conséquence du martellement de la pluie projetée par le vent sur les murs exposés au sud-ouest, et du ruissellement de l'eau sur le mur.

 

L'entretien courant des bâtiments est à la charge du locataire, tandis que les gros travaux relèvent de la responsabilité du propriétaire. Avec l'arrivée des matériaux industrialisés, le réflexe d'entretien annuel a été perdu et les murs se sont dégradés de manière spectaculaire, aggravant encore la mésestime du matériau.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies - En savoir plus.