Architecture rurale

Longère

Longère

Terre, l'hermitage, années 1920 

 

Le terme longère est utilisé aujourd’hui à tort pour désigner toute habitation rurale de Haute Bretagne… Il désigne en fait une forme architecturale qui s'impose dans le courant du 19e siècle, avec la révolution fourragère et le développement important des étables et des granges qu'elle a suscitée. Face aux lourds investissements nécessaires pour l'édification de ces vastes dépendances inconnues jusque-là, la solution retenue est souvent de juxtaposer les différents bâtiments, pour économiser un pignon à chaque fois. L'économie passe aussi par l'abandon du second étage, qui était la norme depuis le 16e siècle. Mais avec le temps, cette disposition économique devient référence, et la longère tardive présentée ici, aux entourages de baies en brique caractéristiques du début du 20e siècle, a été construite d'un seul tenant, en une année.

 

 

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies - En savoir plus.